RDC-assaut final contre les groupes armés dans l’est : à Beni, plus de 100 ADF ont été neutralisés, de nombreux collaborateurs aux arrêts

Plus de 100 combattants de la rébellion d’Allied Democratic Forces (ADF) ont été neutralisés par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) dans le cadre des opérations de « grande avergure » lancées fin octobre 2019, à Beni dans le Nord-Kivu.

L’armée congolaise a également conquise plusieurs positions des ADF et arrêtés nombreux de leurs collaborateurs « qui sont exploités par le service des renseignements ».

La révélation a été faite à ACTU360.NET le mercredi 11 mars 2020, par le lieutenant-colonel Claude Raoul Djehoungo, porte-parole militaire de la MONUSCO, après la conférence hebdomadaire de cette organisation internationale organisée par vidéo-conférence.

« Nous avons neutralisés plus de 100 combattants ADF dans les opérations conjointe FARDC-MONUSCO. Il y a aussi une dizaine de leurs positions conquises et récupérées avec nombreux de leurs collaborateurs arrêtés et auditionnés par le service des renseignements », a-t-il fait savoir.

La MONUSCO reconnait par ailleurs que le mode opératoire des ADF pose encore problème. Elle rassure cependant que les disposition ont été prises pour les mettre en déroute, et ainsi pacifier l’est de la RDC.