Ituri : 5 militaires FARDC aux arrêts à Biakato

Cinq militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) sont aux arrêts depuis 4 jours maintenant à Biakato, en territoire de Mambasa (Ituri), dans le nord-est de la RDC. Les deux premiers sont poursuivis pour vandalisme sur les civils tandis-que deux autres sont accusés de menace de mort à l’endroit d’un député provincial.

Les sources d’ACTU360.NET dans la région font remarquer que parmi ces détenus figurent également un officier supérieur de l’armée qui aurait libérés les 4 premiers militaires sans instructions de leurs dossiers.

D’après le député provincial Omer Sivirwa Kahindo, élu de Mambasa, qui rapporte la nouvelle, ces éléments FARDC ont été transférés à Bunia afin qu’ils répondent, chacun de ses actes devant la justice militaire.

Il dit déplorer, en outre, le comportement incivique de certains militaires qui s’en donnent au pillage ainsi qu’aux intimidations des civils.

« J’avais été informé qu’il y avait un groupe des militaires qui promettaient la mort à la population. Moi même je l’ai vécu à la sortie du camps militaire après avoir déposer les incontrôlés FARDC qui avaient troublé la quiétude de la population la nuit. À ma sortie, j’avais racontrer un groupe des militaires qui m’avait promis la mort comme je l’avait déjà appris de la population », s’est-il indigné.

Omer Kahindo appelle cependant les forces loyalistes au bon sens afin de favoriser un climat de paix voire de consolidation du mariage civilo-militaire dans dans la province de l’Ituri.