Butembo-Riz impropre du PAM : le maire donne une nouvelle assurance sur l’incinération

Le maire de la ville commerciale de Butembo (Nord-Kivu) a donné une nouvelle assurance au sujet de l’incinération du riz du Programme Alimentaire Mondiale (PAM) déclaré impropre à la consommation. Il s’est encore une fois exprimé à ce sujet pendant son entretien avec la délégation de la coordination urbaine de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) ce vendredi 17 avril 2020.

Le retard observé pour l’incinération du riz impropre du Programme Alimentaire Mondial, était à l’ordre du jour ce vendredi à l’hôtel de ville. L’ECC a profité de l’audience accordée par le maire de Butembo pour présenter les inquiétudes des fidèles au sujet du retard observé dans le processus d’incinération de plus de 280 tonnes de riz impropre. Au terme de l’échange avec Maitre Mbusa Kanyamanda Sylvain, maire de Butembo, une nouvelle assurance a été accordée.

« Il nous a bien expliqué qu’il est dans le processus. Il nous a même montré des correspondances qu’il est en train de faire avec le PAM. Et nous espérons que d’ici bientôt, la situation sera décantée », a espéré Monseigneur Adolphe Muhindo Isse Somo, président de l’ECC-Butembo et Évêque de l’église Anglicane au Nord-Kivu.

Par l’occasion, Monseigneur Isse Somo a brossé l’état de lieu des chrétiens membres des églises de l’ECC depuis l’interdiction des célébrations des cultes. Il a fini en appelant les fidèles de toutes les églises au respect des mesures d’hygiène pour lutter contre le Covid-19.

Pour rappel, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) avait approuvé la destruction de sa cargaison de riz déclaré avarié par l’analyse et la contre-expertise effectuées par l’Office Congolais de Contrôle (OCC) à Butembo et Kinshasa. Dans sa correspondance du mercredi 1er avril 2020 au maire de Butembo, le bureau du PAM avait indiqué que cette activité devra se faire sans couverture médiatique et sans prise de photo dans une contrée éloignée de Butembo. Reste à savoir si elle se courbera devant la mesure du maire qui exige que cette cargaison soit incinérer publiquement.