Butembo-Evasion d’une femme de la prison de Kakwangura : le REDHO appelle les agents de la sécurité à bien faire leur travail

Le Réseau pour les Droit jes de l’Homme, (REDHO), condamne fermement l’évasion de Kahindo Muhenge Micheline, une meurtrière de deux enfants. Cette évasion s’est passée dimanche 19 avril 2020 à la prison centrale de Butembo. Il affirme que le fait arrive pendant que la population attendait le procès en audience publique.

Dans un communiqué de presse signé ce jeudi 23 avril 2020, le coordonnateur de REDHO montre que la meurtrière est un danger pour la communauté. Pour ce réseau, il est urgent qu’elle soit recherchée et présentée devant le tribunal pour son jugement.

Maitre Muhindo Wasivinywa recommande au procureur de la république près le TGI-Butembo de mener des enquêtes en vérifiant s’il n’y a pas de complicité dans cette évasion. Ce défenseur des droits humains souhaite que le personnel œuvrant à la garde des détenus au sein de la prison urbaine de Butembo-Kakwangura rende bien son travail.

Le REDHO recommande à la population, la vigilance et la dénonciation des suspects auprès des services compétents.

Il sied de noter que l’incriminée de 17 ans était poursuivie pour avoir tué en janvier 2020 deux bébés. La première victime était fils de la rivale d’amour du bourreau. La deuxième est son propre bébé avec qui elle était détenue. La pauvre s’est échappée de la prison de Kakwangura à Butembo en pleine journée.

La rédaction