Beni-Début des audiences sur le meurtre du militant Freddy de la Lucha : la partie civile exige aussi la comparution des autorités impliquées dans la sécurisation de la ville

Les audiences foraines pour juger le policier auteur présumé du meurtre du militant Freddy Marcus, recemment tué dans une manifestation ont débuté ce lundi 08 juin 2020, dans la ville de Beni au Nord-Kivu (Est de la RDC).

Ces audiences se déroulent dans la salle Saint Thomas d’Aquin de la mairie de Beni, en présence des militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA), amis, connaissances et familiers de la victime.

C’est sous le coup de 10h30 minutes que ces audiences ont débuté.

À peine ouvertes, le président du tribunal militaire garnison de Beni-Butembo a procédé à la présentation des différentes parties prenantes aux dites audiences.

Le prévenu Ombeni Mongosa Éric, présumé auteur du meurtre a été reçu devant la barre. Celui-ci a tenté de prouver son innocence.

Notons que dès le début des audiences, la partie civile a exigé la comparution de certaines autorités impliquées dans la sécurisation de la population. Il s’agit notamment du commissaire supérieur principal de la police de la ville de Beni qui était là le jour du meurtre.

Il sied de noter que le militant Freddy Marcus, était tué jeudi 21 mai 2020, par un élément de la police nationale congolaise. C’était lors d’une manifestation pacifique du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), qui condamnait la recrudescence de l’insécurité urbaine.

RK