RDC : Vital Kamerhe pourrait quitter la prison

Vital Kamerhe, Dircab du Chef de l'Etat

Vital Kamerhe pourrait quitter la prison de Makala. Le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi peut bénéficier des mesures générales de désengorgement des prisons qui seront prises dans le cadre de la lutte contre la propagation de COVID-19 dans les prisons.

C’est depuis le 8 avril que Vital Kamerhe a été placé ce sous mandat d’arrêt provisoire par par le procureur général près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete, Kisula Betika Yeye Adler ce mercredi 8 avril. Le 15 avril, après l’appel interjeté par les avocats, le tribunal de grande instance Kinshasa/Matete avait décidé de maintenir Vital Kamerhe, en prison. D’après la justice, il existe bien, des indices sérieux de culpabilité qui pèsent sur le président de l’UNC poursuivi pour détournement présumé des fonds alloués au programme présidentiel des 100 jours.

Au cours de la réunion du Conseil des ministres de ce lundi, parmi les pistes explorées, « il y avait la voie de libération conditionnelle, de liberté provisoire à accorder aux personnes privées de liberté mais ne présentant aucun risque à l’instar du Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, ainsi que les personnes condamnées à des peines mineures », dit le compte rendu de cette réunion.

La possibilité pour le Président de la République d’user de son droit de grâce avait été également évoquée le tout  sous les observations exigeantes du Ministre des Droits Humains rappelant les recommandations des instances internationales à ce sujet.

A l’issue de ces discussions, le Conseil des Ministres a instruit le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Justice, de prendre immédiatement, en concertation avec le Ministre des Droits Humains, les mesures de désengorgement urgent des prisons avec le concours des services judiciaires compétents.

Actualite.cd