Ituri : La milice CODECO exige au gouvernement le respect de « ses engagements avant de mettre fin aux hostilités » à Djugu et Mahagi

La milice de Coopérative pour le Développement du Congo, (CODECO), active dans le territoire de Mahagi et Djugu dans la province de l’Ituri, appelle le gouvernement au respect de son cahier de charge pour faciliter les processus de précantonnement afin qu’elle mette fin aux hostilités dans la partie nord-est de la République Démocratique du Congo.

Elle l’a fait savoir au président de la société civile du secteur de Walendu-Djatsi, Aboubakar Ngulonga lors d’un tête-à-tête à son domicile.

« Deux responsables des miliciens CODECO m’ont rejoint à la maison. Ils m’ont clairement dit, que si l’État veut qu’ils arrêtent de tuer, il doit respecter leur cahier de charge. Si seulement l’État respecte ce cahier de charge, ils vont rentrer dans leur cantonnement et cesser les hostilités. Dans le cas contraire, on on va continuer à tuer », a-t-il rapporté à ACTU360.NET.

Entre-temps, près de 5 millions de dollars américains sont déjà rendu disponible par le projet STAREC, pour un programme axé sur deux piliers. C’est à s’avoir l’instauration de l’autorité de l’État à Djugu et Retour-Relance et Réintégration des combattants.

Jean Marc Mazio, chargé du Starec en Ituri qui l’annonce, appelle les ONG locales, nationales et internationales a venir s’inscrire pour l’exécution de ce projet qui démarre en juillet pour une durée de 24 mois soit 2 ans.

RK