100 jours : « Libérez Kamerhe, il est innocent », scandent les militants de l’UNC dans la rue à Goma

Une centaine de militants de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) sont descendus dans la rue ce lundi 11 mai 2020 à Goma au Nord-Kivu pour réclamer la libération de leur leader Vital Kamerhe.

Ils ont commencé par un sit-in au Tribunal de Grande Instance de Goma, ensuite ils ont parcouru plusieurs kilomètres à pied, en scandant des chants de soutien au directeur de cabinet du chef de l’État.

« Libérez Kamerhe, il est innocent, vous n’avez pas de preuves contre lui », scandent-ils.

Alors que le procès de Vital Kamerhe s’ouvre ce lundi à Kinshasa, l’UNC/Nord-Kivu estime qu’il s’agit de l’ouverture d’une « parodie de procès, d’un procès bidon » qui tend à faire tomber son leader suite à l’accord politique qu’il entretien avec l’actuel président de la République Félix Tshisekedi.

« Notre leader est devant les juges pour un procès bidon, on l’accusé d’avoir détourné l’argent mais sans preuve, les chiffres eux-mêmes ne sont pas connus, tantôt 350 millions de dollars, tantôt 70 millions, du vrai n’importe quoi pour salir l’image du pacificateur », a dit à ACTU360.NET Daniel Mambo, président inter fédéral adjoint de l’UNC au Nord-Kivu.

Il sied de signaler que Vital Kamerhe est impliqué dans une vaste enquête sur l’utilisation des fonds alloués au programme d’urgence des 100 jours du chef de l’État. Il est en détention préventive à la prison centrale de Makala depuis le 08 avril dernier.